INSTITUTEURS
ET
PROFESSEURS DES ECOLES
 
 
http://www.facebook.com/golflander

L'auteur de ces lignes a été Enseignant...
et même pas masochiste!!!
Pendant de nombreuses années il s'est vu
et a croisé
des enseignants...
Il semble être bien placé
pour émettre quelques critiques
sans qu'on l'accuse
de cracher dans la soupe!!!
Instituteurs et Professeurs des Ecoles
(sketch?)
Est-ce que quelqu'un pourrait m'expliquer
le mystère selon lequel
(dans 9 cas sur 10)
les profs
et
en particulier les instituteurs
(maintenant Professeurs des Ecoles)
sont pointés du doigt
par les différents partenaires
de la vie de tous les jours???
Et ceci en dehors de toutes considérations
sur leurs qualités professionnelles
ou leur implication
auprès de nos enfants!!!
Les artisans...
Les gens travaillant dans le tourisme...
Les commerçants...
Les commerciaux...
Les agents territoriaux...
Les intermitents...
Les permanents...
Les spécialistes...
Les polyvalents...
La fonction publique...
Le privé...
Tout le monde
trouve
à
redire
sur leur suffisance
et
le recul compatissant
qu'ils
accordent
aux
gens
qu'ils
croisent...

TOUT LE MONDE!!!
C'EST BIEN QU'IL Y A UN PROBLEME!!!
 
Un instit ou un Professeur des Ecoles...
c'est le gars qui vient en stage de VTT encadré par des professionnels du tourisme diplomés au niveau national et qui au bout de 20 minutes, il veut t'expliquer comment il faut s'y prendre pour faire du vélo...
(histoire vécue)

 
            c'est le type qui amène son gamin au foot  et qui s'autorise à donner des conseils de conduite d'entraînement. Bien entendu, il refusera de venir donner un coup de main la fois suivante pour éclairer les gens de ses conseils                                        c'est le mec qui amène sa tondeuse à réparer chez un pote et qui lui explique ce qu'il devrait faire...                       c'est cette personne déprimée qui au bout de 5 minutes dresse sa propre posologie...           
 
 Prenez n'importe quelle personne
de la vie civile, sociale ou militaire
et
(soit par hiérarchie, uniforme, argent ou statut) accordez-lui
le pouvoir
d'avoir raison
du matin au soir...

Vous venez
de faire naître
un
monstre!!!
 Avoir
raison
du
matin
au
soir :

c'est ce que l'on accorde
(dans le cas qui nous intéresse)
à
un
instituteur!!!
Du matin au soir,
ils ont le savoir
et
n'ont pas à accepter
le
débat
contradictoire...

pour cette raison
ils n'acceptent que  très rarement le débat contradictoire...
 
 Pour peu qu'en dehors de leur boulot, ils n'aient d'autres relations avec d'autres personnes de milieux ou d'horizons différents que leur microcosme, la boucle est bouclée : ils sont dans le vrai uniformément du matin au soir...
Le complexe d'unilatéralité est en place... et c'est bien dommage!!!

C'est bien dommage pour leurs élèves mais c'est surtout dommage pour nos enfants...
En des termes de citoyenneté ils leurs inculquent des principes louables qu'ils ne s'appliquent pas à eux-mêms (sauf le jour où ils sont inspectés : une fois tous les trois ans en règle générale).
Le respect de l'autre, les droits des enfants, savoir écoter les autres, etc...

 
 Il suffirait d'échanger (pendant les récréations par exemple) avec un ou une collègue, s'essayer au débat contradictoire, écouter l'autre plus de 10 secondes... mais l'uniformisation de la pensée est tellement ancrée que cela débouche en général sur des monologues civilisés et stériles où chaque partie sort renforcée sur ses bases et certitudes...
 Mais rassurons-nous, ça bouge dans les Ecoles!!!
Dans les faits,
il n'y a plus vraiment
la pensée unique

(sauf dans quelques "pures et dures", bastions d'intégristes d'un syndicalisme omnipotent)
 En effet, dans les écoles , on ne parle plus Du syndicat mais DES syndicats. Le pluralisme a eu du mal à faire sa place mais c'est une acquisition durable (même si elle est très récente en province).
Le pluralisme de la pensée est plus difficile en termes de transmission des savoirs.
 Quand on prône le développement de l'esprit critique, comment peut-on metttre à l'index tout ce qui n'est pas conforme à la pensée unique contenue dans le savoir que l'on essaie de transmettre?
Le tout renferme le contraire!!!
La contrainte du
contraire,
c'est
la
sauvegarde
de
la
démocratie!!!
Chaque Instituteur ou Professeur des Ecoles se devrait d'appliquer cette réflexion dont je suis fier.
 On semble être loin d'un profil de comportement propre à une appartenance catégorielle mais on y est en plein.
D'ailleurs, on est dans la caricature.
On accentue les traits et les travers.
Qui aime bien , châtie bien...
On aime bien les enseignants malgré leurs petits travers.
Leurs petits travers ne sont rien à côté des nôtres en tant que parents!!!
 Notre seul discours et de les inciter à plus d'humilité, à ne pas s'accorder plus de dignité que nous leur offrons car ils la méritent. Les inciter à ne pas s'offrir plus de mérite que nous leur accordons.
 
 
 
 
 
 
 
 



Créer un site
Créer un site